Multiâges

Multiâges (multiages.eu) est le nom de ce projet qui envisage de créer un lieu où vivent ensemble des familles avec enfants, des jeunes et des seniors. Multiâges évoque le mot de multivitamines : chaque personne apportant ses propres vitamines pour en faire un ensemble harmonieux .

La situation idéale serait dans une zone aérée d’une ville à proximité d ‘écoles et de commerces.

Le sens de ce projet est d’abord la solidarité, l’échange de services entre jeunes parents et grands-parents occasionnels.

Une charte sera établie afin d’assurer l’engagement de tous les locataires à cette solidarité.

La philosophie du projet

A l’heure où l’on parle de plus en plus de la solitude des gens, un habitat groupé apporterait une solution. Actuellement, les familles ont des profils très différents : traditionnelle, recomposée, monoparentale, homoparentale. Il apparaît que la figure la plus stable dans le tableau de la société familiale , est représentée par les grands-parents.

Il serait donc très utile que les personnes âgées puissent aider les parents pour du baby-sitting, les enfants pour des devoirs., etc. Serait donc bienvenu un lieu où les familles avec enfants et les personnes âgées cohabiteraient dans l’indépendance et la solidarité. Des célibataires pourraient aussi être heureux de la proximité qui diminuerait leur solitude. A l’heure où l’on parle de plus en plus de la solitude des personnes, l’habitat groupé apporterait une solution.

Il existe une problématique liée au vieillissement de la population et aux changements des modèles familiaux. Il y a par ailleurs, en Wallonie un besoin de plusieurs milliers de logements dans les années qui viennent pour faire face à l’augmentation de la population. Le projet rencontre les deux aspects.Il paraît que si l’on veut prendre soin des seniors de l’an 2050, il nous faudrait construire une séniorie ou résidence-services chaque semaine…

Nous vivons de plus en plus longtemps. Si nos enfants vivront peut-être jusqu’à 200 ans, beaucoup d’entre nous ont une espérance de vie de 100 ans.

Que cette dernière période de la vie soit la plus heureuse possible. Cela veut dire la plus autonome, la plus entourée, la plus confortable.Les maisons de personnes âgées ne fournissent pas toujours ce genre d’atmosphère. Et bien des personnes ne souhaitent pas y finir leur vie.

Pour que les seniors puissent être autonomes le plus longtemps possible, nous souhaitons que le béguinage (Sur le modèle de certains habitats groupés du Moyen-âge mais sans la connotation religieuse) soit situé dans une ville, non loin de quelques commerces de proximité.

Les handicapés qui sont dans certaines maisons d’accueil désirent actuellement s’ouvrir à la société plutôt que de rester cloisonnés entre eux.

Nous imaginons un endroit composé de quelques maisons passives, de plusieurs appartements entouré d’un jardin où les locataires pourraient se promener, jardiner, se détendre, se rencontrer et communiquer.

Laisser aux personnes leur intimité, favoriser leur indépendance tout en les gardant en lien avec le voisinage tout proche.Recréer l’ambiance d’un village dans une ville.

  • Ce projet à taille humaine s’adresserait à environ 50 personnes :
  • 4 à 5 familles avec enfants dont une monoparentale
  • 3 ou 4 célibataires de moins de 55 ans lors de leur arrivée
  • Une vingtaine de seniors mobiles au moment de leur entrée
  • 5 à 8 handicapés légers avec un éducateur

Le village comporterait :

  • 5 maisons unifamiliales
  • 20 appartements dont la moitié avec 1 chambre à coucher, l’autre moitié avec 2 chambres.
  • 10 studios.
  • La superficie totale serait d’environ 2Ha . Comporterait un jardin dont plusieurs parterres en hauteur.

Des locaux communs :

  • une grande salle de réunion avec cuisine
  • 1 salle pour le sport, la gym et le bricolage
  • 1 petite salle de méditation.
  • Une construction neuve permettrait de mieux répondre aux différentes exigences ci-dessus. Elle aurait la forme d’un cercle ouvert ou d’un fer à cheval pour mieux permettre les rencontres.Les bâtiments seraient la propriété de la structure à créer qui les loueraient aux futurs occupants.

A l’heure du réchauffement climatique, il s’agirait aussi de produire des économies d’énergie.

L’aspect énergétique serait essentiel au projet: chauffage bio-thermique, pompe à chaleur, panneaux solaires.

L’isolation thermique et phonique serait très soignée.

Des prix approximatifs :

  • pour un bâtiment passif un prix au m² de l’ordre de 1.600€/m² hors tva et honoraires ; ce qui revient à environ 2.200€/ m² tva et honoraires compris. Si nous imaginons qu’on peut compter deux personnes par logement pour un logement d’une surface de 100 m² cela nous fait au total 2.500m² . Une estimation très sommaire donne un budget de 4.000.000€ hors tva et honoraires ou 5.500.000€ tva et honoraires compris.
  • Il faut par contre ajouter 500.000€ pour le traitement de l’espace extérieur public.

Le projet aurait probablement la forme d’une ASBL. A vérifier en fonction de la concrétisation et d’une consultation d’ avocat.

Financement : recherche de mécènes pour une somme d’environ 4 millions d’Euros. Recherche de fonds par crowdfunding ou équivalent. Eventuellement, emprunts.

Une mise de départ d’un million d’euros se trouve déjà à la Fondation Roi Baudouin, compte 000-0000004-04 , projet Multiages n° 150670.

Le comité de gestion actuel se compose de Bénédicte van Cutsem, de Baudouin Harmant, d’Anne Libbrecht Gourdet, de Hugues Libbrecht Gourdet, de Thierry Maertens de Noordhout.

Situation

Habitat groupé propose un service de petites annonces pour et par les habitants d’habitat
solidaire et participatif.

Vous désirez publier une petite annonce pour votre projet d’habitat solidaire et participatif ? Vous désirez répondre à une petite annonce ? Inscrivez-vous ici !
  Espace membre

Vous n’arrivez pas à vous connecter ou à publier une petite annonce ?
Merci de nous contacter par mail à contact@habitat-participation.be