La Cité Jouët Rey

Une expérience de cohabitation entre personnes âgées, personnes fragilisées et personnes atteintes de maladies graves : la cite Jouët Rey – Belgique

Située à Etterbeek, cette cité a été rénovée grâce à une collaboration entre les pouvoirs publics et le secteur associatif. Trois associations se partagent les 32 maisonnettes : les Trois Pommiers accueille des personnes fragilisées (mères célibataires, …) ; Le jardin du Béguinage mène une opération de maintien à domicile de personnes âgées dans un habitat groupé participatif. Les personnes âgées peuvent s’organiser entre elles et réinventer un mode de vie qui leur convienne ; Artémis développe son activité d’hospitalisation à domicile à l’attention de patients atteints de maladies graves et évolutives comme le SIDA. L’objectif sous-jacent est de tisser des liens entre les différentes populations.

Rafraîchies, les premières maisonnettes ont accueilli leurs nouveaux locataires. Une vingtaine de mères isolées avec enfants, de personnes fragilisées et de seniors cohabitent déjà sur le site, toujours en cours de rénovation.

Durant douze ans, la cité Jouët Rey, située à deux pas de la Chasse, a véritablement pourri sur pied. Jusqu’il y a peu, seule une personne âgée y demeurait. Les herbes folles envahissaient le jardin central et les logements, abandonnés, se dégradaient inexorablement, quand ils n’étaient pas squattés ou vandalisés. Mais depuis décembre, le complexe, propriété du CPAS de Bruxelles, revit. Trois associations se sont partagé les 32 maisonnettes. Après rénovation, elles abriteront des personnes fragilisées, physiquement ou psychiquement. En avril dernier, les premières d’entre elles s’installaient dans leur nouveau cadre de vie. Où manifestement l’entraide et, h convivialité ne sont pas de vains mots…

A 86 ans, Madame Lefèvre est la doyenne de la cité. « J y ai vécu durant 22 ans, explique-t-elle. Je l’ai vu péricliter. Mais aujourd’hui, sa renaissance me donne du baume au coeur. En avril, j’ai intégré un logement rénové. Des voisins m’aident pour les repas, les enfants jouent dans le jardin central. Ça me plaît bien ! »
A ses côtés, sa voisine, Emilie. « Je vivais, dans une maison maternelle, où je me suis réfugiée avec mes deux enfants. La cité, c’est génial. Ici, on ne loge pas, on est en vacances ! »

Émilie comme Mme Lefèvre font partie des premières personnes installées sur le site par l’ASBL Les Trois Pommiers. En fait, trois associations se partageront à terme les 32 maisonnettes : 16 iront aux Trois Pommiers (mères isolées avec enfants, dépressifs, handicapés légers), 8 aux Jardins du béguinage (seniors) et 8 autres à Arémis (séropositifs).

Seules pour l’heure ont été rénovées quelques maisonnettes dépendant des Trois Pommiers. Grâce à l’aide de la Région, de l’Union européenne. et de la Fortis Foundation, le budget est pratiquement bouclé.
« Depuis avril, une vingtaine de personnes résident sur le site, explique Mme Verdickt, directrice des Trois Pommiers. Elles seront 48 à terme. II ne s’agit pas ici de maisons ’de crise’ ou de maisons d’accompagnement fort (assuré jour et nuit), mais plutôt de préventif et de suivi. Les locataires paient un loyer modeste (12.000 F par maisonnette) ; ils bénéficient d’un accompagnement léger, mais surtout disposent d’une totale liberté. I ! s’agit d’un milieu naturel, intégré, où l’on se parle, où l’on s’entraide. » Une infirmière sociale réside sur place, de même qu’un ouvrier éducateur. Très proche des gens, il rend de menus services. « Je fais un peu office de concierge, d’homme à tout faire, reconnaît Walter Vanassche. Ici, les liens entre les locataires sont très forts. On organise des repas communautaires, les enfants jouent ensemble au jardin ayons reçu 122 demandes pour 24 logements ! »

Si une partie des maisonnettes des Trois Pommiers sont d’ores et déjà occupées, les travaux de rénovation débuteront en septembre pour les Jardins du béguinage et l’an prochain du côté d’Arémis. Quant au jardin central, sa restauration sera financée par la Région bruxelloise, l’entretien étant à charge des locataires.

Rue Général Henry 1-57
1040 Etterbeek
Belgique

Situation

Habitat groupé propose un service de petites annonces pour et par les habitants d’habitat
solidaire et participatif.

Vous désirez publier une petite annonce pour votre projet d’habitat solidaire et participatif ? Vous désirez répondre à une petite annonce ? Inscrivez-vous ici !
  Espace membre

Vous n’arrivez pas à vous connecter ou à publier une petite annonce ?
Merci de nous contacter par mail à contact@habitat-participation.be