Projet radical et authentique d’écovillage

Le 08 janvier 2019
2 commentaires

A tou.tes les damné.e.s de la terre Salut,

 

Si ce n’est pas encore clair ça devrait pourtant le devenir très vite: nous ne pouvons plus vivre comme nous avons vécu jusqu’ici, le changement de nos modes de vie doit être radical.

 

Comme nous sommes partis, nous sommes engagés sur voie rapide pour transformer l’atmosphère de notre belle planète en ÉTUVE, ce qui promet tout simplement l’enfer aux générations présentes et futures. Notre empreinte carbone est énorme et quasiment rien n’est fait pour y remédier. Nos politiques sont lâches, inconscients et démissionnaires. Le système est bétonné. Alors que faire ?

 

Personnellement, je ne supporte plus cette culpabilité, l’hypocrisie et les compromis qui me rendent malade. Je veux donc chercher et trouver un mode de vie qui ne détruit plus rien, qui ne condamne plus personne, un mode de vie que tout le monde puisse adopter, une vraie solution réaliste aux problèmes et défis actuels.

 

Si vous êtes comme moi, pressés d’en finir avec la culpabilité et déterminés à vous créer des conditions de vie réellement soutenables, si vous croyez qu’une autre fin du monde est possible, rencontrons-nous et travaillons-y ensemble.

 

But du projet : créer un mode de vie agréable qui ne produit plus (à terme) de gaz à effet de serre, qui ne pollue d’aucune façon l’environnement, qui n’épuise pas les ressources disponibles (ici ou ailleurs), et qui soit socialement équitable et généralisable. C’est un chantier passionnant où la recherche et l’expérimentation de techniques nouvelles ont une grande place.

 

Un projet utopique ? Pour vous peut-être, pas pour moi.

Cela fait cinq bonnes années que j’expérimente un outil de production alimentaire artisanal. Il consomme encore pas mal de pétrole, mais je vois clairement comment y remédier. Il est très difficile d’atteindre l’autosuffisance alimentaire seul (ou en couple), mais c’est tout à fait possible à plusieurs. L’autosuffisance alimentaire obtenue localement est le seul moyen de ne plus dépendre des transports, de l’industrie et du pétrole, c’est incontournable. Notez que l’outil de production doit également être autosuffisant et ne pas dépendre de matériaux importés de l’extérieur (transports) pour l’entretien de la vie du sol et sa fertilisation, ce qui est également possible.

 

L’autosuffisance en eau est relativement facile à atteindre dans notre pays où il pleut (encore) assez pour pouvoir stocker l’eau, notamment en hiver.

 

Habiter un logement qui ne réchauffe pas le climat c’est aussi possible. Il s’agit d’habitats légers et passifs (auto)construits avec des matériaux locaux et biodégradables (terre, bois, paille)

 

L’énergie c’est plus compliqué. L’autosuffisance et un impact nul sur l’environnement en cette matière n’est malheureusement pas possible. Néanmoins il reste envisageable de limiter les dégâts en dessous de ce que la planète est en mesure de digérer, mais la sobriété s’impose.

 

Les questions légales sont également compliquées, mais pas insurmontables. Innover ou sortir des sentiers battus demande du courage et de la détermination, en même temps c’est le seul espoir pour l’humanité. Atteindre l’autosuffisance alimentaire est un gros boulot qui conduit naturellement à la professionnalisation. Pendant la transition, celle-ci peut permettre des échanges avec l’extérieur et un statut légal. Ce projet d’écovillage est un projet pionnier, voire militant: il n’y a pas de précédent, nous devrons sans doute bousculer normes et habitudes.

Le lieu n’est pas encore déterminé.

 

Ce projet vous intéresse, vous avez envie d’en parler ou vous aimeriez vous associer à son élaboration ? (je suis ouvert aux discussions, débats et contradictions)

 

contactez-moi !

Philippe => biophil@skynet.be

Le 08 janvier 2019
2 commentaires

2 commentaires

  • Le problème de l’être humain moderne est plus HUMAIN que TECHNOLOGIQUE
    Nous devrions ré- apprendre à nous supporter mutuellement.
    La plupart d’entre nous sommes minés par l’individualisme à tous crins .
    Si nous arrivions à accepter l’AUTRE , on pourrait faire des Miracles …

  • Cher Philippe, une petite information : l’autonomie énergétique existe sans batteries mais en comprimant de l’air. MDI (www.mdi.lu) propose des véhicules à air comprimé et des systèmes de stockage. La commercialisation est proche.
    Bonne chance pour votre recherche de partenaires.

Habitat groupé propose un service de petites annonces pour et par les habitants d’habitat
solidaire et participatif.

Vous désirez publier une petite annonce pour votre projet d’habitat solidaire et participatif ? Vous désirez répondre à une petite annonce ? Inscrivez-vous ici !
  Espace membre

Vous n’arrivez pas à vous connecter ou à publier une petite annonce ?
  Voir notre tutoriel en image | Lire notre F.A.Q.